Flash infos

Application du protocole sanitaire : Départs de visite toutes les 30 minutes limités à 8 personnes. Pour réserver vos places, cliquez ici.

EDELIN DE LA PRAUDIERE

L’Embarcadère

Don de l’association des Amis de la Maison Fournaise, 2000

Praudière
Ce paysage animé raconte la vie du fleuve en région parisienne. Le bateau-lavoir évoque le travail si pénible des lavandières. Les bateaux de croisière et leurs passagers sur les ponts, le couple marchant amoureusement sur la haute berge et le portail prometteur de la guinguette témoignent d’un art de vivre moderne qui se développe parallèlement au monde des travailleurs des rivières.
Le tableau n’est pas situé précisément, mais la largeur du bassin du fleuve et la ligne d’horizon rappellent la topographie du paysage fluvial vers Conflans-Sainte-Honorine ou peut-être vers Argenteuil plus en amont.
Le peintre a apporté un soin tout particulier et rigoureux à la composition générale. La ligne d’horizon est placée au premier tiers inférieur à gauche alors que le ciel n’occupe à droite que le tiers supérieur. Les proportions entre ciel, eau, arbre et terre sont parfaitement identiques de part et d’autre. A l’intersection des lignes diagonales est placé un arbre.
La minutie apportée aux costumes des silhouettes des figures amène à se demander s’il ne s’agirait pas d’un tableau d’été peint en atelier plutôt que sur le motif. Le maniement des couleurs, les touches délicates de la pâte ainsi que l’équilibre parfait des différentes parties peintes corroborent cette hypothèse.

©Musée Fournaise, Anne Galloyer